YANK

YANK 32 ans, je suis originaire de Haute-Maurienne en Savoie mais je vis à Rouen en Normandie depuis plus de 10 ans.
Je travaille dans le multimédia en tant que graphiste, web designer et motion designer.

profile-yank-photographerPeux-tu nous dire quelques mots sur ton parcours pour en arriver au YANK d’aujourd’hui ?
J’ai eu la chance de grandir dans un magnifique paysage entouré de hautes montagnes (Haute-Maurienne en Savoie), j’ai été attiré très tôt par la nature. Ma passion pour les espaces sauvages et la photographie est liée à l’environnement dans lequel j’ai grandi. Sur le plan professionnel, j’ai commencé à travailler comme laborantin dans un labo de développement photo pendant quelques années, à l’époque où le numérique n’était pas encore très courant, c’est là que je me suis initié à la photo ainsi qu’à Photoshop.

Suite à cette expérience j’ai eu envie de devenir graphiste et tout ce qui touchait au web et à l’animation m’intéressait alors je me suis auto-formé au fil du temps et j’en ai fait mon métier, je suis très polyvalent dans mon domaine qui a toujours été lié de près comme de loin à l’image et au final très complémentaire. Mon intérêt pour la photographie s’est accentué il y a un peu plus de 2 ans quand j’ai décidé de m’y mettre sérieusement.

YANK | Windblown

Concrètement, mon métier me prend beaucoup de temps et je me suis rendu compte que j’avais besoin de décompresser parfois et sortir un peu plus la tête de l’écran (en dehors du ski que je pratique avec toujours autant de passion). Au final la photographie est venue naturellement puisqu’elle réunit tout ce que j’aime sans contrainte de lieu.

Comment tu qualifierais ton style ? Des influences particulières ?
À vrai dire, je ne sais pas si j’ai un style particulier et quelque part je n’y accorde pas vraiment d’importance pour le moment. Tout comme dans mon métier j’aime la polyvalence et je suis de nature très curieuse ce qui explique que je touche à tout, même en photo. J’aime pouvoir passer de l’animalier au paysage ou encore à des choses plus abstraites, je me fais plaisir avant tout.

YANK | Slices

A l’heure actuelle pour toi, la photo est un loisir ou une réelle source de revenu ?
Ni l’un ni l’autre j’ai envie de dire, j’attrape mon matériel comme on prend une grande bouffée d’air ! Donc je ne dirais pas que c’est un loisir, c’est plus que ça. 🙂

J’ai pas mal de projets en tête dont certains verront bientôt le jour. À très court terme je proposerai certains tirages à la vente grâce à mon site internet car j’ai quelques demandes en attente. Étant web designer et développeur je vais proposer mes services aux photographes qui souhaitent refondre ou créer leur site internet.

J’ai remarqué que beaucoup possèdent déjà un site internet mais ne mettent pas toujours en valeur leur travail. C’est pour moi une manière de lier un peu plus mes 2 passions, le multimédia et la photo. Sinon sur le plus long terme, je pense proposer des sorties nature et des stages photo car là aussi j’ai eu quelques demandes et ce serait enrichissant de pouvoir échanger sur le terrain avec d’autres passionnés.

YANK | Creamy

Quel est ton équipement photo ?
Mon premier reflex était un Nikon F75, puis je suis passé au D80 que j’ai conservé et utilisé pendant 10 ans.

Jusque-là il me suffisait amplement puisque c’était principalement pour des photos souvenirs et quelques explorations. Dernièrement j’ai commencé à me sentir un peu limité avec ce boitier, ne serait-ce que par rapport à la taille des images et surtout la montée en ISO.Du coup j’ai opté pour un D7200 en début d’année qui pour le moment me satisfait entièrement. Je continue de prendre le D80 avec moi et je shoote avec l’un ou l’autre en fonction de ce que je vois, car même s’il est vieux et techniquement dépassé il n’a pas que des défauts, et puis il y a quelque chose de sentimental entre nous ^^.

Pour les objectifs ça reste simple le Nikon 18-70mm f/3.5-4.5 qui était inclus dans le kit de base du D80, un Nikon 28mm f/1.8 que j’ai obtenu comme récompense d’un concours photo l’année dernière, un Sigma 28-200mm f/3.5-5.6 et un Tamron 70-300mm f/4-5.6. En accessoires deux trépieds, quelques filtres ND, une paire de bonnette macro et une télécommande.

YANK | Shyness

Si tu ne devais prendre qu’un seul objectif avec toi, quel serait-il ?
J’hésiterais avec le Nikon 28mm f/1.8 qui a un rendu de grande qualité… Mais si je n’avais pas le choix j’opterais pour mon Tamron 70-300mm f/4-5.6, c’est l’objectif avec lequel je m’éclate le plus, que ce soit en forêt où à la montagne.

Quel(s) logiciel(s) utilises-tu pour le post traitement ?
Sans surprise Photoshop + Camera RAW. Je n’utilise pas Lightroom, n’en voyant pas l’utilité vu que je travaille quotidiennement sur Photoshop et que je l’utilise quasiment depuis les premières versions.

YANK | Big-Ears

As-tu en tête un « fail » mémorable qui a marqué tes années photo ?
Pour le moment je suis plutôt chanceux en dehors de quelques morsures de tiques. Ce printemps à l’aube j’ai croisé toute une famille de sangliers à seulement quelques mètres, dont une laie accompagnée de ses petits qui s’est mise en plein milieu du chemin, elle n’avait vraiment pas l’air commode…
J’avoue m’être senti soulagé quand ils ont reprit leur route, sinon je crois que le D80 aurait fini dans un arbre

Comme bon nombre de grands voyageurs, tu dois souvent faire des choix… Qu’as-tu déjà dû enlever de ton bagage pour faire de la place à ton matos photo ?
Jusqu’à présent je n’ai pas vraiment été confronté à ce dilemme car il y a encore 1 an je n’avais encore que mon D80 et 2 petits objectifs (18-70 et 28-200mm) donc j’avais même plutôt de la place.

Par contre cet hiver je me suis fait plusieurs randonnées avec mes 2 boitiers, tous mes objos sans oublier le trépied, rien qu’en matos photo ça dépassait déjà les 6-7 kg à transporter, en ajoutant le poids des raquettes et l’équipement pour une rando l’hiver, au bout de plusieurs heures à grimper je me suis quand même demandé si c’était vraiment nécessaire de tout prendre…

YANK | Steep

Tu fais beaucoup de photos dans la nature et parfois dans des endroits aux conditions extrêmes. Quels sont les « essentiels » à ne pas oublier dans son sac lors d’une sortie ?
Je pourrais te dire de ne pas oublier ton téléphone satellite ou encore ton couteau mais plus sérieusement je préviens toujours un proche de l’endroit où je compte me rendre, du moins un périmètre minimum. Évidemment ce que l’on prend dans son sac dépend aussi de l’endroit dans lequel on compte s’aventurer…

Pour ma part en rando l’hiver, de quoi m’hydrater et manger, une lampe, un ARVA si besoin et une couverture de survie, en fait que des trucs de base ou reliés à la sécurité… Un peu d’génépi parfois aussi !  Par contre en forêt en Normandie absolument rien sauf un tire-tiques, la seule chose véritablement « extrême » dans le coin…

YANK | Search-Of-Souls

Lors de tes sorties, tu dois parfois tomber sur des conditions compliquées (neige, vent, pluie…), Quel a été ton pire souvenir de sortie ? As-tu des astuces « handmade » pour protéger ton matos photos ?
En photo j’adore le mauvais temps donc oui j’ai déjà eu le droit à quelques tempêtes !
Je me souviens particulièrement d’un blizzard tombé soudainement, je n’avais plus de repères, seulement le souffle des rafales. J’étais assez haut sur un col et le mauvais temps que je n’avais pas vu ni prévu de l’autre côté s’est transformé en tempête pendant la descente. Je n’y voyais absolument plus rien et tout avait gelé même mon  nez et mes yeux car j’avais retiré mon masque à cause de la buée. Je pense que j’ai eu de la chance cette fois là, j’ai tremblé de froid pendant un long moment même une fois à l’abri.

Sinon pas d’astuces particulières, le D80 a à peu près tout subi de la chaleur et du sable du Nevada au froid et à la neige des Alpes, sans oublier un peu d’eau de mer de Normandie…… 10 ans sans aucune panne, Nikon c’est du costaud.

YANK | Song-Of-Twilight

Je pense que ton meilleur compagnon de sortie reste ton appareil… si on lui posait quelques questions, que nous avouerait-il sur toi ?
J’ai pas mal traîné avec mon D80, il te dirait certainement que j’ai été sans pitié avec lui, mais je pense qu’il est content de ce qu’il a vu et de ne toujours pas être au fond d’un placard après 10 ans. Par contre je ne lui ai jamais nettoyé son petit capteur, il doit m’en vouloir pour ça 🙂

J’essaye d’être plus attentionné avec mon nouveau boitier mais il a déjà eu son bizutage hivernal peu de temps après l’avoir eu. Il va vite comprendre…

YANK | PoWow

J’te laisse conclure pour nous dire un mot sur ton actu et/ou tes projets à venir?
Niveau actu ça va être assez court d’ici la fin de l’année, premièrement trouver le temps de réussir à finir et mettre en ligne mon site internet ensuite proposer des tirages.
Je pensais trouver le temps cette année pour faire une première expo ayant eu quelques propositions, mais je préfère miser sur 2017 je ne suis pas pressé, j’ai envie de prendre le temps de préparer tout ça, que ça reste agréable à gérer par rapport à mon activité professionnelle (vous pouvez découvrir mon travail en tant que graphiste multimédia sur www.yank.fr).

Sinon j’ai prévu de retourner en Savoie cet automne, je n’ai pas vu cette saison à la montagne depuis de nombreuses années, je suis très pressé d’y être ! Pas de gros périple de prévu, mais l’Alaska, le Kamtchatka et la chaîne de l’Himalaya entre autres font toujours parti de ma liste d’endroits à faire quand  j’en aurai l’occasion.

Suivez l’actualité de Yank sur :

website-iconefacebook-pleinwebsite-icone

A voir également

1 Commentaire

  1. Très belles photos.
    Est-ce que tu fais des expos ?
    Est c que tu vis des sites web et des phots ou est-c que tu bosses toujours dans la banqe ?
    Quand est-ce que tu viens nous voir ?
    Bye et continues bien
    Fern@nd

Laisser un commentaire