Renaud JULIAN

Je m’appelle Renaud, j’ai 32 ans, j’habite Nanterre en ce moment, et je suis photographe… principalement de mariages.

profile-picture-renaud-julianQuel a été ton parcours pour arriver au Renaud JULIAN d’aujourd’hui ?
J’ai fait des études de droit, un M2 en propriété intellectuelle, des stages chez Warner Music, Dailymotion et Hachette, puis j’ai trouvé un CDI dans un petit label de disque en tant que juriste… parcours presque sans faute donc, sauf que ce métier n’était pas pour moi, et qu’au bout de 6 mois je commençais à dépérir.
Puis en 2010 j’ai quitté mon boulot pour devenir… chômeur dans un premier temps, puis vendeur photo à la fnac. Le boulot me convenait plus que celui de juriste (et était globalement mieux payé au taux horaire), mais c’était pas encore ça…

J’avais commencé à m’intéresser à la photo en M2, pour avoir des souvenirs de vacances et des portraits des copains… et je me suis inscrit sur un forum photo (d’abord pour avoir des conseils matos), où j’ai découvert un autre monde, des gens super doués et sympa, et où j’ai globalement appris presque tout ce que je sais maintenant !
Enfin, on a commencé à me faire confiance pour un mariage, puis deux, puis trois… j’ai commencé (et terminé) un 365*, j’ai parcouru le Canada et les US pendant 8 mois en solo avec mon appareil… et je suis maintenant photographe à plein temps.

*le projet 365 consiste à s’obliger à prendre (et publier accessoirement) au moins une photo correcte par jour, et ce pendant 1 an. C’est très contraignant, mais ça pousse un peu à se bouger et à chercher l’inspiration dans tout ce qui t’entoure, donc c’est aussi très formateur.

Comment qualifierais-tu ta « patte », ton style ? T’as des influences particulières ?
J’ai été influencé par plusieurs styles assez différents. J’ai une culture photo très pauvre, alors c’est d’abord les copains qui m’ont influencé : Thomy Keat, Loïc Le Quéré, Florent Mathey, Pascal Reydet
Puis on m’a fait découvrir des photographes comme Trent Parke et Alex Webb pour la street photo ou Gregory Crewdson pour la photo cinématographique… et j’en découvre tous les jours qui m’éblouissent complètement, comme Laurent Kronental avec sa série Souvenir d’un futur, ou Cyril Marcilhacy avec sa série Le Village.

J’ai un faible pour les lignes, les belles lumières/couleurs et les photos particulièrement bien cadrées et composées… Pour mes photos perso, j’ai tendance à privilégier ces caractéristiques plutôt que l’instant, et je suis donc loin d’être un photographe « lifestyle » (pour le boulot, en mariage par exemple, c’est totalement différent, l’instant étant particulièrement important).

J’aime faire le portrait les gens que je rencontre, posant dans leur environnement, un peu gênés d’être photographiés…

renaud-julian-photographe-02

Loisir ou source de revenu pour toi la photo ?
Les 2, mais principalement source de revenu en ce moment quand même 🙂

Niveau matériels, quel(s) est/sont tes armes (boitier(s) et objectif(s)) ?
2 5D mkIII + 35mm 1.4 + 85mm 1.8 + 16-35mm 2.0 + 135mm 2.0 + flash etc…

En mariage principalement 35mm (pour le reportage) et 85mm (pour les portraits).
Pour le perso, majoritairement 35mm (portraits et street) et 16-35 (paysages)… et trépied !

S’il ne devait en  rester qu’un, quel objectif serait ton choix ? Et pourquoi ?
35mm, focale reportage qui correspond à ce que je préfère shooter.

renaud-julian-photographe-18

Des outil(s) favoris pour le post traitement ?
Les masques de fusion !

Quel a été ton plus gros « fail » ?
Aller à Jokulsarlon en Islande, voir tous ces gros blocs de glace qui ressemblent à des rochers, oublier que la glace ça glisse… ne pas résister à l’envie enfantine de sauter dessus, me rétamer dans le sable noir avec mon boitier et foutre plein de sable dans mon objectif (que j’ai dû faire réparer pour une somme pas modique du tout).

Laquelle de tes photos est liée à l’histoire la plus insolite ?
Tous mes portraits ont une histoire… mais je n’ai pas grand chose d’insolite.

Qu’as-tu déjà dû enlever de ta valise pour emmener ton matos photo ?
Rien.

renaud-julian-photographe-13

A l’heure où tu réponds, quelle est la dernière photo en date sur ta carte SD ?
Une photo d’un Bar vers Bastille, pour un boulot.

Si ton appareil photo pouvait parler, qu’est ce qu’il raconterait ?
La joie d’être posé sur un trépied à regarder les étoiles.

Tu dis faire pas mal de mariages, peux-tu nous en dire un peu plus, sans dévoiler tous tes secrets, sur ta façon de fonctionner en amont et le jour J (repérage des lieux avant, positionnement dans les moments clés, objectifs utilisés et à quels moments…). As-tu des astuces simples de choses à faire (ou ne pas faire), pour aider ceux qui voudraient se lancer et qui peuvent avoir peur de ne pas être à la hauteur de l’attente des mariés le moment venu…
J’essaye en général d’arriver sur les lieux la veille du mariage, histoire de faire un peu de repérage, mais surtout pour revoir les mariés et rencontrer la famille et les amis, les reconnaître, et les habituer à ma présence… créer un début de complicité rendra les choses beaucoup plus faciles (et plaisantes) le jour J.
Pour le reste, je suis en mode reportage et j’interviens le moins possible dans le cours de la journée… pendant la cérémonie notamment, je privilégie la discrétion à la bonne photo, évitant de prendre trop de place même si cela me donnerait un meilleur point de vue.
Aux photographes qui souhaitent se lancer : prenez un maximum de photo lorsque vous êtes invités à des mariages, ou lors d’évènements divers… des portraits volés, des scènes de reportage, etc… histoire de vous faire un petit book que vous pourrez présenter aux mariés.
Si ceux-ci vous choisissent en ayant vu vos photos, aucune raison que vous ne soyez pas à la hauteur… mais il faudra clairement prendre en compte le facteur « pro » qui vous impose de prendre certaines photos, certaines personnes, etc…
Pour la configuration matérielle, chacun fait comme il lui plait. Perso je suis en 35mm et 85mm pour 95% de mes photos

 Suivez l’actualité de Renaud sur :

facebook-videInstagram-videTumblr-vide

A voir également

Laisser un commentaire