Rémy DUGOUA

Rémy « r3ms » Dugoua, j’ai 33 ans, je vis dans le 33 à Bordeaux et j’aime les 33 tours ! Je bosse dans un labo mais pas photo du coup les clic clac c’est à côté…En mode passion / défouloir / exutoire / express yourself.

profile-remy-dugouaQuel a été ton parcours depuis ta rencontre avec la « photo » ?
Du genre au gré du vent… J’ai commencé avec un bridge il y a environ 10 ans, sans savoir comment ça marchait ni ce que j’allais en faire. J’avais juste envie d’immortaliser des potes qui glissaient sur des planches, des vagues, des tronches, des ambiances.

Lors d’un trip en Californie j’ai eu la chance qu’on me prête un caisson pour shooter dans les vagues au plus près de l’action. J’ai de suite bien aimé, l’interaction, le jeu, le partage du feeling du rider, c’est plutôt cool, tu es dans le truc quoi !

Rémy DUGOUA

Comment qualifierais-tu ton style ? T’as des influences particulières ?
Various-Alterno-psycho-slido-portrait-o-phile, je sais pas « définir son style » c’est bizarre, je n’en ai pas, et je n’en veux pas, les étiquettes et les frontières on en colle assez partout. C’est comme si ça renvoyait à un cloisonnement. T’es plutôt quel style « moi je fais que des portraits canin » ok cool je trouve ça génial. Désolé je ne shoote pas les chats !

Moi je sais pas faire, et ça m’intéresse pas de bloquer sur un créneau / un appareil / un type de péloche… de faire le puriste. Le spectre est infini, il  y a 4000 appareils, supports (numérique, pellicule, polaroid, plaque de verre, et Smartphone) c’est con de se priver de tout le reste. J’aime la facilité / praticité du numérique, j’aime le grain et le bruit/mécanisme des péloches/appareils argentique et les objets pour faire du polaroid sont juste marrants et les films utilisés même si parfois incertains, ils donnent des effets et des images que tu ne pourrais pas avoir avec Photoshop.

Rémy DUGOUA

Pourquoi choisir ? Pourquoi s’enfermer dans un créneau ? J’ai pas dit que ce n’était pas respectable d’avoir son créneau, sa ligne de conduite, son style d’expression. Je dis juste que je n’ai pas envie de ça.

Ce qui rend mon portfolio plutôt bordelique, hétérogène. Mais faire de sa vie une ligne de conduite comme on trace son style photo c’est pas moi. Après ça permet de faire une chose bien et super bien mais j’aime bien tout faire mal c’est plus rigolo. Après tu as un œil, une signature, un style, un dénominateur commun dans tes photos, je suis mal placé pour le voir chez moi.

Des influences y’en a la pelle, d’ailleurs c’est à double tranchant. Ça peut autant donner envie que démotiver. Maintenant on voit ce que tout le monde fait, internet nous montre tout, tu es confronté a ce que fait le type à des milliers de Km, tu bouffes de l’image H24 en veux-tu en voilà, on est inondé de clichés. Et quand tu as tendance à pas trop valoriser ce que tu fais tu tombes vite dans le genre de raisonnement suivant « bwah pff ils font ça bien mieux que moi…».

Rémy DUGOUA

Tu te demandes qu’est-ce que ta vision apporte, qu’est-ce que tes photos signifient. Sauf qu’à un moment faut arrêter de réfléchir sinon t’es bon pour tout balancer sur e-bay et aller prendre le thé et les petits gâteaux avec le club de Tarot. Il y a un moment où l’envie de faire pour soi, quelque chose de ton appareil et ton regard sur le truc à un moment précis, reprend le dessus. Heureusement d’ailleurs. C’est comme une pulsion, une nécessité.

Styles variés = Influences variées. Ça va de grands noms de la photo à des gens que je connais, voir à de parfaits inconnus. Un gars que j’aime bien qui vit à Biarritz et qui shoote du surf mais plutôt l’ambiance, tu ressens le truc, ça se rapproche d’un sentiment plus que d’un action shot et c’est cela qui compte pour moi. Le ressenti plus que l’exploit. Donc voilà tu tiens ta prochaine target d’interview : César Ancelle Hansen !

Rémy DUGOUA

Loisir ou source de revenu pour toi la photo aujourd’hui  ?
Plutôt loisir. La source de revenu c’est plutôt de type extra. Je n’en vis pas.

Un mot sur ton matos ?
Trop !

Numérique 5d Mark III obligé de suivre la « consommation » et le rafraichissement des boitiers pour rester à la page (that sucks).
J’ai un reflex argentique aussi donc je peux utiliser mes optiques canon. Même si ce n’est pas hipster du tout et plutôt encombrant. Le roi des encombrant mon Pentax 67 moyen format argentique. Super images mais plutôt en mode tendinite que incognito!

J’ai aussi des polaroids, qui marchent rarement, mais qui sont cools. (sx 70, land, 1000).

Rémy DUGOUA

S’il ne devait en rester qu’un quel objectif aurait ta préférence ? Pourquoi ?
Sans hésiter le 50mm, lumineux, léger, selon les versions on a une bonne profondeur de champ (1,8 /1,4 ou mieux 1,2). Ça donne une image qui a vite du caractère. Ça oblige à bouger son cul vu que c’est une focale fixe. Jamais je ne lâcherai cette optique.

Tu finis par connaître le cadrage sans même avoir poser ton œil dans le viseur et ça c’est bon. Sur un capteur plein format c’est un petit bijou, qui en plus n’est pas très cher pour les versions 1,8 et 1,4… La version 1,2 c’est le luxe mais ça reste cher !

Rémy DUGOUA

Des logiciels préférés pour le post traitement ?
Lightroom.

Depuis tes débuts en photo, as-tu en tête un « fail » mémorable ?
Pas tant de grandes blagues que ça, un truc assez marrant en photo dans l’eau quand même ; lors d’un voyage au Mexique, à Cabo San Lucas, là où le soleil et le shorebreak frappent fort.

Je shoote très près du bord avec mon caisson puis je ramasse une bonne vague sur la gueule, je regarde mon caisson parce que je m’étais fait secouer quand même et je vois que le bouton pour switcher photo/vidéo a sauté !!

Je vois mon boitier par le trou de la lorgnette… vite sortir de l’eau !!!

Rémy DUGOUA

Laquelle de tes photos est liée à l’histoire la plus insolite ?
Je n’ai pas d’histoire insolite,  juste des moments de plaisir et de déconne entre potes le cul dans l’eau ou les pieds sur terre.

Tu passes pas mal de temps dans l’eau pour capter des moments de glisses. Quel est ton équipement lors de tes sorties photos ?
Bon nombre de mes photos dans l’eau sont faites avec un canon 7d dans un caisson SPL waterhousing. Avec comme objectifs a l’eau : 15mm fisheye, 50mm et 70-200mm.
Je viens de faire l’acquisition d’un caisson pour le 5d Mark III de chez Liquid Eye.

Rémy DUGOUA

Si tu devais donner 2-3 conseils/astuces (ou choses à éviter) à ceux qui se lancent dans ce genre de photos pour réussir au mieux leurs clichés, quels seraient-ils ?
Déjà faut savoir ce qu’on veut faire comme photo à l’eau. Si c’est pour se trouver à l’intérieur des vagues dans le tube alors plutôt shooter avec un fisheye ou un grand angle ( pas trop wide parce que ça peut tirer dans les coins de la photo et on finit avec un photo de vague un peu carré..). Le fisheye c’est flatteur pour les courbes, pas trop pour les mecs qui glissent… être dans le tube ça implique aussi aimer se faire secouer. Y’a pas de secret la meilleure photo dans le curl elle se paie parfois un peu physiquement.

Si c’est pour shooter des ambiances et des mecs semi loin un 50mm c’est bien, c’est léger en plus.
Si vous voulez arroser loin de la zone d’impact genre je suis pénard sur mon petit matelas gonflable un 70-200mm c’est bien mais c’est hyper encombrant et la nage avec c’est plutôt un remake de la guerre du Vietnam. Je vous déconseille de prendre une vague sur le museau avec un tel merdier à bout de bras sous peine de finir avec un plastron genre Iron man.
La photo aquatique ça génère pas mal de déchets, de photos ratées donc faut pas trop désespérer. Mais quand tu en tiens une bonne c’est plutôt cool, c’est comme revenir de la pêche avec un bon gros poiscail !

Rémy DUGOUA

Si maintenant on laissait un parler ton appareil, que nous dirait-il sur toi ?
« Carte vide ! »

J’te laisse conclure et nous parler de ton actu et/ou tes projets à venir.
Comme d’habitude naviguer entre le bitume bordelais et le sable côtier.
Faudrait que je m’excite à trouver des murs pour y accrocher 2-3 bricoles  mais ça c’est le running gag de tout « photographe ».

Sinon petit voyage au Sri Lanka pour voir si la bouffe est aussi épicée et si l’eau est aussi chaude que ce qu’on en dit.

Suivez l’actualité de Rémy sur :

website-iconeinstagram-newTumblr-plein

A voir également

Laisser un commentaire