L’œil sur le pavé

La photographie a longtemps était un témoin de l’Histoire et plus humblement de la vie quotidienne de la population. Si aujourd’hui nous sommes saturés d’images d’actualités, cette tradition de « témoignage » persiste chez certains photographes.

C’est dans cette optique de rencontre avec le quotidien, que Cédric ROUX, street photographer parisien, a profité de la période des élections et son lot de mouvements populaires pour aller « shooter » ceux qui descendent dans la rue.

1er mai | Cédric ROUX

Manif du 1er mai à République ou encore rassemblement citoyen contre le ralliement de Nicolas Dupont-Aignant au FN à Yerres, Cédric nous ramène des « images du front » comme dirait l’autre. Pas d’orientation de l’image, pas de parti pris, juste un photographe et son appareil au milieu de la foule. 🙂

Mais qui de mieux que le photographe himself pour nous parler de cette expérience et de quelques-uns de ses clichés. 🙂

Manif pour tous | Cédric ROUX
De la photo de rue à la photo journalistique, il n’y a qu’un pas, mais pourquoi avoir voulu participer à ces mouvements populaires ? Qu’apprécies-tu particulièrement dans ce genre d’exercice ?
Tout d’abord, j’apprécie pouvoir immortaliser des moments d’ « Histoire » , des moments qui comptent pour ceux qui manifestent pour défendre leur idéaux.

De plus, le fait de scander des slogans et d’être réunis donne aux différents sujets photographiés de la puissance, tellement ils sont portés par leur conviction.

1er mai | Cédric ROUX

J’essaie de l’aborder d’une manière « photographie de rue » mais il faudrait que j’en fasse beaucoup plus pour être plus rapide dans mes choix, plus réactifs.

Tu prépares comment ta sortie niveau « technique » ?
Concernant la préparation, rien de foufou, je mets des batteries à charger de mon Nikon pour ne pas tomber en rade. Mais je n’ai plus qu’une focale de 50 sur ce boitier ce qui me pénalise vraiment pour l’exercice.Puis bien sûr, j’y vais la fleur au fusil alors que j’aimerais pouvoir photographier les débordements.

Pas de casque, pas de masque, donc dans les zones plus tendues j’ai 10 minutes d’autonomie. Limite j’sais pas pourquoi je recharge mes batteries.

1er mai | Cédric ROUX

Donc, va falloir trouver un autre fonctionnement pour les prochaines 😉 Niveau matériel photo mais aussi me trouver un beau casque et sortir mes lunettes de piscine pour me jeter dans le grand bain (cadeau).

Tu étais également descendu prendre des photos à République après les attentats du 13 novembre. Quel a été ton plus fort souvenir de tous ces mouvements populaires ?
En effet, j’étais à République le dimanche qui suivi les attentats. J’ai le souvenir d’un moment fort, un moment d’union entre proche de victimes et « anonymes ».

C’est sûr que depuis que je fais des manifs par ci par là, c’est durant ce 15 novembre que l’émotion y était la plus forte.

Mais j’aimerais que les gens se souviennent plus souvent de ces moments là et d’arrêter de prôner le vivre ensemble quand nous sommes « attaqués » mais tout le temps et encore plus quand on doit mettre des papiers dans les urnes.

15 novembre 2015 | Cédric ROUX

Une petite anecdote insolite ou frayeur pendant ces sorties ? 🙂
Lors des évènements du 1er mai, durant mes 10 minutes au sein des affrontements, il y a eu une petite explosion à 5 mètres de moi, bah quand tu t’y attends pas, ça fait bizarre. J’ai déclenché direct pour avoir le visage du mec qui était encore plus près et qui essayait de partir.

L’autre anecdote, c’est lors du rassemblement de La Manif pour Tous où j’accompagnais un photographe qui couvre souvent ce genre de manif. On s’est perdu, j’allais rentré avec quasiment pas d’image intéressante à mes yeux, quand des FEMEN sont apparues à quelques mètres de moi et qu’elles ont été prises à parti par les manifestants et emmenées à l’écart de façon un peu virulente par les CRS.

Manif pour tous | Cédric ROUX
Nouveau président, nouveaux déçus et mécontents, tu devrais avoir quelques beaux mouvements populaires en 2017. L’exercice lors de ces manif t’a plu et tu vas continuer dans cette direction ?

En effet, les années à venir devraient être propices aux grands rassemblements populaires au vu des élections présidentielles en cours et de ce choix au 2nd tour qui ne satisfait pas grand monde.

J’avais fais un post avant le 1er tour en disant que de toute façon, quelque soit le résultat, les partisans du candidat élu rejoindront vite le camps des opposants car en France, on revient toujours à ça. Manifester.

Donc, oui j’aimerais continuer, mais en essayant de faire des images plus fortes, mieux composées.

manif Yerres | Cédric ROUX
Pour conclure, quel slogan tu retiendrais de la rue ?
Que « Dupont Aignan est foutu car les Yerrois sont dans les rues » .

Sinon, je retiens que niveau slogan ça bouge pas trop, j’avais manifesté en 2002 contre Jean Marie Le Pen et le FN et la plupart des slogans étaient les mêmes.

Niveau pancartes, par contre, c’est toujours assez créatif 🙂

manif Yerres | Cédric ROUX

Suivez l’actualité de Cédric sur :

facebook-videTwitter-videInstagram-videTumblr-vide

1er mai | Cédric ROUX

Laisser un commentaire